Afid wa Istafid

. .

ϡ



ɡ Forum de culture, apprentissage et divertissement


A visiter






Recherche

»
 The King Zaki 15 2015, 10:53

»
 The King Zaki 15 2014, 15:18

»
 must 06 2014, 12:09

»
 must 01 2014, 19:41

» Spcial Sciences et Vie
 must 01 2014, 19:30


Un driv du raisin contre l'obsit et le diabte


The King Zaki
:: ::

:: ::

:
:
:
: 3908
: 31
Localisation : |W|ZakiLand|W|
infos :
: 6248
: 15/11/2006


:
:
:

default Un driv du raisin contre l'obsit et le diabte

  The King Zaki 18 2008, 12:46


Des Franais ont dcouvert une molcule synthtique qui mime certains composants du vin et permet aux souris de garder un poids constant malgr un rgime hypercalorique.
Des chercheurs franais ont identifi une molcule dnomme pour l'instant SRT 1720 qui permet des souris de bnficier d'un rgime alimentaire riche en graisses, sans grossir, sans devenir diabtique, tout en amliorant leurs performances musculaires. Les rsultats de ces travaux, publis mercredi dans la revue amricaine Cell Metabolism, intressent au plus haut point l'industrie pharmaceutique, puisque trois firmes au moins dveloppent un mdicament driv de ces recherches.

Tout commence il y a quelques annes, lorsque des mdecins franais dcouvrent qu'un des polyphnols nichs dans la peau du raisin noir, le resvratrol, protge la souris contre le diabte et l'obsit. Les chercheurs montrent alors que cette molcule agit sur ces deux pathologies en activant une protine de l'organisme dite Sirt1. Une firme amricaine base Boston, Sirtris, dcide d'investir sur ce concept et teste actuellement un mdicament base de resvratrol contre le diabte gras, dit aussi diabte de type 2. Les chercheurs franais de l'Institut de gntique et de biologie molculaire et cellulaire (Inserm/CNRS, Ilkirch) l'origine de ces premires dcouvertes se mettent alors chercher des molcules de synthse permettant d'activer cette protine Sirt 1, qui influence de manire importante le poids et le risque de diabte. Finalement, ils identifient un compos synthtique proche du resvratrol sur le plan chimique, le SRT 1720, et dcident de le tester sur des dizaines de souris soumises diffrents types de rgimes alimentaires.

Un effet durable

Leurs rsultats publis dans Cell Metabolism sont particulirement intressants. Ainsi, les souris traites avec le SRT 1720 et soumises un rgime trs riche en graisses ne prennent pas un gramme et ne dveloppent pas de masse grasse, contrairement celles qui sont nourries de la mme manire mais ne bnficiant pas de ce mdicament potentiel. De surcrot, aucune des souris ayant bnfici du SRT 1720 ne souffre de diabte, alors que les autres prsentent une rsistance l'insuline conscutive ce rgime trop gras.

Clairement, cette molcule protge contre l'obsit et le diabte de type 2. Par ailleurs, les souris qui absorbent cette fameuse molcule, lorsqu'on les oblige courir, le font deux fois plus longtemps que leurs congnres. L'effet sur le mtabolisme est durable : il apparat ds la quatrime semaine et a continu pendant toute la dure de l'observation des souris, soit quinze semaines. Les souris bnficiant de la molcule ont gard un poids constant avec le rgime riche en graisse, alors que les autres souris ont grossi de deux tiers de leur poids, explique le docteur Jrme Feige (Institut de gntique et de biologie molculaire d'Illkirch). Cette molcule stimulerait l'utilisation des graisses de manire similaire ce que l'on observe en cas de restriction calorique, alors mme que l'alimentation riche en graisses apporte un excs nergtique.

Les souris ont-elles souffert d'effets secondaires ? Nous avons observ deux choses principalement. D'abord, il semble que les souris recevant le SRT 1720 bougent spontanment un peu moins que les autres, mme si, lorsqu'on les fait courir, elles vont deux fois plus loin que les autres, rpond le Dr Feige. Ensuite, les souris traites ont une temprature un peu plus basse que les autres.

Si ces rsultats semblent pour le moins poustouflants, ils ne permettent pas d'anticiper les effets favorables ou les complications de cette molcule sur l'homme. D'autant qu'il s'agit de stimuler une protine prsente dans de multiples organes. Plusieurs firmes pharmaceutiques ont lanc des essais pour tester le SRT 1720 contre l'obsit, le diabte. Certains estiment mme lgitime d'valuer son impact dans d'autres affections lies l'ge, et notamment dans la maladie d'Alzheimer.

La tche reste ardue. Jusqu' prsent, les mdicaments contre l'obsit n'ont pas eu beaucoup de chance, puisqu'ils ont presque tous t retirs du march au bout de quelques annes, du fait de leurs effets secondaires.












    / 09 2016, 09:40